l’homme et la forêt

Rencontre avec un personnage pour le moins atypique, ne quittant jamais son parapluie vert pour se promener au milieu de cimetière d’arbres calciné, semblant attendre que ces derniers reprennent vie, parcourant l’inlassablement ce territoire depuis longtemps déserté par les êtres vivants. La nuit venue, se rapprochant de celui qui du être le roi de cette foret, oubliant son parapluie, il interprète des danses désordonnées, chuchotte doucement une mélodie au creux d’une branche, supplie la lune de lui redonner la vie.

11_03__vercorssud3_web11_03__vercorssud4_web11_03__vercorssud5_web11_03__vercorssud6_web11_03__vercorssud7_web11_03__vercorssud8_web11_03_vercorssud1_web11_03_vercorssud2_web

This entry was posted in Matheysine.

2 Comments

  1. Papou 27 mars 2011 at 14 h 11 min #

    Beau reportage très en relation avec le nom du site émetteur, on a le choix entre les diverses cimes de ces êtres sans vie plus ou moins abattus, on est conduit néanmoins à se poser bien des questions sur les différences de luminosité entre le jour et la nuit, heureusement que la couleur du parapluie nous donne de l’espoir pour l’obtention des réponses satisfaisantes……

  2. Lalimande 24 mars 2011 at 14 h 36 min #

    vous êtes des grands malades !!!! Ca se confirme de jour en jour !!!

    mais on aime quand même