Aux portes des étoiles

C’est aux portes des étoiles que nous vous convions cette fois-ci, à 2552 m d’altitude, sur le Plateau de Bure, cette énorme forteresse minérale qui domine le Dévoluy. A cet endroit, se trouve un laboratoire posé sur le ciel ou d’étranges fleurs de métal, domptées par des hommes et des femmes d’exception, écoutent les étoiles à travers le mugissement du vent…

L’Institut de Radioastronomie Millimétrique (IRAM) dispose sur ce plateau de 6 antennes de 15m de diamètre équipées de récepteurs de haute sensibilité. La résolution obtenue est celle d’un télescope (l’interféromètre) dont le diamètre serait de 760 mètres. Il est capable d’explorer en détail la naissance des étoiles au cœur des nébuleuses ou encore l’évolution des galaxies primordiales aux confins de l’Univers.

En début d’année, l’IRAM (sous la houlette de Cathy Berjaud et Karin Zacher) nous contacte pour un reportage « sauce DiVertiCimes » afin d’illustrer le projet NOEMA visant à passer de 6 antennes à 12. En 2018, lorsque la 12ième antenne sera terminée, ce télescope sera le plus puissant de l’hémisphère nord.

Le 22 Septembre 2014, nous sommes conviés à l’inauguration de la 7ième antenne, en présence du personnel de l’IRAM, du président de l’UJF, d’un représentant du Ministère de la Recherche, du Maire de Grenoble, de l’ambassadrice d’Allemagne et du Directeur du Max Planck Institute etc…. et bien sûr, du président de DiVertiCimes !!!

Mr le président!

Nous arrivons sur le lieu de l’inauguration où Cathy et Karin accueillent les personnes invitées:

Stand d'accueil, avec un buffet à venir...

L’inauguration débute par une vidéo réalisée par nos soins où séquences photos, timelapse et drone se mêlent. C’est un moment fort pour nous que de voir l’une de nos dernières réalisations en grand écran devant un public attentif.

Diffusion de notre vidéo

Prenez le temps de regarder ce film, qui témoigne de nos moments vécus là-haut:

L’inauguration fut l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur la genèse de l’univers à travers les différentes présentations et de rencontrer physiquement Mr Eric Piolle, Maire de la Ville de Grenoble:

Mr le maire de Grenoble

Pendant le cocktail, une exposition des photographies réalisées par nos soins sur le plateau fut à l’honneur :

Exposition de nos images dans la salle de conférence

Voici l’un des images présentées à cette exposition, visible aussi dans la galerie d’images dédiée à ce laboratoire, et d’autres images sont visibles dans les différents éditos consacrés à ce sujet: Plateau de Bure, souvenirs, Le plateau de Bure sous la neige, 72 heures passées sur le plateau de Bure.

L'antenne dans les étoiles...

Nous sommes montés 3 fois sur le plateau de Bure et nous avons vécu entre neige et nuage, avec les équipes de la base de vie du Plateau de Bure, en charge des antennes. Moments privilégiés pour observer non pas les étoiles, mais les antennes … dressées dans les lumières chaudes du matin, apaisées par les couleurs pastels du soir, baignées de la lueur des étoiles et de la voie lactée, ou encore résistantes aux tempêtes de neige… et finalement scintillantes de fierté dans le ciel bleu … Notre reportage n’est pas scientifique car les astronomes savent très bien parler de leurs antennes. Mais il se veut une anthologie de l’esthétisme de ce laboratoire d’altitude, au-delà de son immense contribution au savoir de l’être humain.

Nous remercions les équipes du Plateau de Bure pour leur accueil et leur disponibilité. Plus d’information dans ce communiqué de presse du CNRS.

This entry was posted in Actualités, Grenoble.